• NATURE ET GRANDS ESPACES

    Sur les Estives du Czallier

    Sur les Estives du Czallier proches du Signal du Luguet, l’histoire des pturages d’altitude se confond avec l’histoire humaine depuis plus de 600 ans. A dcouvrir et mieux (...)

  • VIE PRATIQUE

    Les objets utilitaires qui habitaient la maison

    Chaque objet avait sa place en fonction de son utilisation dans la vie quotidienne de la famille. Un grand nombre d’entre eux s’entassait dans la salle commune. Et au fil des (...)

  • S’ECLAIRER

    Du feu de l’tre l’lectricit

    Pendant trs longtemps les anciens se contentaient des flammes de l’tre du cantou pour clairer la salle commune, autant dire une faible lueur plus on s’loignait de la chemine. (...)

  • IMAGIER FAMILIAL

    Quand la famille se raconte dans toute la maison

    Le dcor de la maison paysanne marquait durablement la fiert familiale en affichant joliment sous cadre, principalement dans la salle commune, des souvenirs intergnrationnels des membres de la (...)

  • VIVRE AU QUOTIDIEN

    La salle commune, pice de vie traditionnelle

    Jusqu’ la seconde guerre mondiale la vie de famille tait concentre dans la salle commune et devait donc satisfaire tous les besoins de la vie quotidienne. C’tait la pice o (...)

  • UNE LOGIQUE D’AGENCEMENT PRATIQUE

    Le buffet intgr

    La disposition comme l’agencement de la pice commune de la maison traditionnelle rpondaient une logique dicte par le mode de vie des habitants et le souci de ne laisser vacant aucun (...)

  • UNE HABITATION PRATIQUE

    Le plafond de la salle commune, un espace utilitaire

    Aucun endroit de la pice commune de la maison rurale n’tait perdu, pas mme le plafond soutenant l’tage suprieur. Dans le Cantal le plafond tait aussi un espace utilitaire (...)

  • LE TEMPS QUI COURT

    L’horloge Comtoise adopte dans le Cantal

    Droite ou violon, d’origine franc-comtoise, l’horloge tait quasiment prsente dans tous les intrieurs anciens, place gnralement face la porte d’entre de faon pouvoir (...)

  • MANGER EN COMMUN

    Caractristiques de la table tourtire Cantalienne (3)

    La table tourtire tait un lment incontournable de la salle commune. Au fil des dcennies elle a tenu un rle bien particulier dans la vie quotidienne.

  • MANGER EN COMMUN

    Le tiroir tourtier (2)

    La table auvergnate dite table de ferme est longue d’au moins 1,80m et massive. Le plateau, gnralement pais de 3 7 centimtres.. Elle se caractrise par l’importance des tiroirs (...)


LES DERNIERES MISE EN LIGNE

A+  A-    Imprimer

EDITION

12me cahier des Amis du Vieil Allanche, toujours aussi rjouissant !

Le numro 12 des cahiers annuels des Amis du Vieil Allanche vient de nouveau ravir les passionns du patrimoine. Un contenu toujours aussi riche sur l’histoire locale

Traditionnellement le cahier ouvre par les grands thmes voqus lors de la confrence de l’anne passe par Andr Ricros sur une passion auvergnate, la cabrette, cet instrument de musique la sonorit particulire, incontournable en Auvergne et dans notre territoire. La cabrette popularise surtout au 19me sicle a une histoire bien singulire avec des fabricants ingnieux comme Bernard Amadieu originaire du hameau de La Gazelle, commune de Sgur-les-Villas. Ce sont aussi les Auvergnats de Paris qui donneront cet instrument de musique populaire une place prpondrante dans le folklore et les bals musettes parisiens notamment Antoine Bouscanel et son clbre tablissement rue de la Lappe, prs de la Bastille Paris.

JPEG L’article de Franoise Maury-Fernandez et Christian Baillargeat-Delbos nous entraine dans cette histoire musicale en faisant la part belle aux cabretares de notre rgion. Une restitution de la confrence 2018 passionnante.

L’archologie n’est jamais oublie dans les cahiers qui prsentent une opration rcente mene par Fabien Delrieu au Suc de Lermu, commune de Charmensac, qui domine les gorges de la Valle de la Sianne. Le promontoire, peu fouill, on le savait, est un site prometteur pour l’’tude des habitats fortifis. Des sondages conduits durant deux semaines en 2016 ont rvl des occupations du site du 9me sicle avant JC au 5me sicle de notre re. Fabien Delrieu, archologue habitu de notre territoire depuis ses premires frquentations avec Alphonse Vinati restitue dans cet article des informations sur cette opration archologique. Il confirme l’intrt archologique du site avec un mobilier qui devrait inciter un programme de recherche important. Affaire suivre car le Suc de Lermu est au coeur du territoire d’intervention de l’association Czallier valle de la Sianne.

Philippe Glaize nous livre une longue tude d’histoire autour de Marguerite de Valois, dite la Reine Margot (1553-1615) qui a sjourn dans notre rgion. Une vie mouvemente qui donne l’occasion de rassembler ici quelques faits et gestes de cette reine en Haute-Auvergne, dans le Czallier notamment Allanche.

Allanche justement est trs valorise dans ce numo 12 des cahiers. Elle fut une ville fortifie dont on peut encore voir quelques beaux restes qui s’inscrivent toujours dans le bti et la configuration du centre ville. Bernard Belland s’appuie sur des archives consquentes comme les chartes communales qui aident comprendre pourquoi les habitants d’Allanche ont voulu fortifier leur ville au Moyen-ge. L’article dveloppe habilement le contexte de l’poque, voque les querelles et les exigences seigneuriales... Parmi les moyens de dfense mis en oeuvre, la fortification de l’glise est particulirement instructive. Un article qui invite dcouvrir cette glise avec un autre regard.

Cette tude est complte par une description des principaux modillons de l’glise sur sa partie romane. Sverine Brandon dcrit ces reprsentations humaines et animales, leurs sens et leurs particularits. Elle explique galement le magnifique portail gothique surmont d’un systme de dfense machicoulis qui comprend des sculptures d’un grand intrt.

Autre glise autre poque avec l’glise de Bussac (dsormais rattache Massiac) qui rvle grce cet article indit tout son intrt ds qu’on franchit la porte d’entre. Dans cet difice nogothique du 19me sicle, soigneusement dcor, on peut y voir de trs belles gypseries, cette dcoration d’intrieur moule et sculpte en gypse. L’ensemble dcrit par Bernard Vinati est tonnant et donne envie de dcouvrir cette glise. Belles photographies d’Yves Aufauvre.

Chaque cahier voque une personnalit du pays. Assurment une mise en avant de la vie de Pierre Maret (1811-1885), vtrinaire Allanchois, mritait bien quelques pages. Il fut en effet au coeur des recherches sur les causes de la maladie du charbon qui frappait les troupeaux : le mal des montagnes. L’article voque en profondeur l’homme, le scientifique, et pourquoi son travail a t dterminant pour comprendre les causes de la maladie du charbon en Czallier et comment ses recherches ont t essentielles dans le traitement de la maladie, notamment dans l’identification et le traitement de la bactrie par Louis Pasteur. Passionnant !

Cette vocation donne par ailleurs l’occasion Philippe Pradel de prsenter la ferme exprimentale de l’INRA Marcenat, une structure qui accueille plusieurs races de vaches pendant des dures variables. Les animaux participent diffrents programmes de recherches visant comparer les performances et l’adaptation des conditions d’levages difficiles de montagne de divers types d’animaux.

Michel Arnaud et Pierre Kaiser poursuivent inlassablement nous conter les histoires des familles de marchands de toile du Czallier. Dans ce numro trois familles sont prsentes. Celles de Pierre Arnaud de Pradiers, Jean-Marie Vchambre et Sylvain Gauthier d’Allanche. Origines familiales, opportunits commerciales, sens collectif du commerce et passion pour l’activit de commerant voyageur...nous sommes plongs dans une saga de fratries de marchands de toiles qui ont fait du Czallier un grand secteur de cette profession.

Parmi les mtiers en monde rural le charronnage tait incontournable pour la fabrication des roues et des vhicules hippomobiles. Josette Mathieu et Pierre Amiral ont rencontr Michel Bastide, charron la retraite pour retracer avec lui la grande diversit d’un mtier utilitaire. Une superbe vocation bien illustre de photos locales indites sur le charronnage en Czallier.

Le frne est l’un des arbres emblmatiques du Czallier Jacques Aubert nous offre ici une complte description de ce « garde-chemin » avec tous ses secrets.

La conclusion de ce 12me numro est donne Yves Aufauvre qui nous offre une srie de ravissantes photographies de passereaux.

Voil encore un numro avec lequel on ne s’ennuie pas. Et en apprenant toujours plus sur ce qui fut la vie d’avant dans le Czallier.

Cahier N° 12 disponible :

- auprs des « Amis du Vieil Allanche », 7 Rue des Remparts, 15160 Allanche au prix de de 27 €

- par voie postale avec un chque de 31€ 

- la librairie Marie Jo Andraud, Grand’rue de l’Abb de Pradt Allanche.